Le groupe Air France-KLM franchit une nouvelle étape dans l'optimisation de sa flotte long-courrier


Air France et KLM poursuivent l'optimisation de leurs flottes long-courrier respectives. Les compagnies vont échanger leurs commandes fermes restantes de Boeing 787 et d'Airbus A350, ce qui leur permettra de réaliser des gains d'efficacité à travers l'harmonisation et la croissance de flottes d'appareils similaires.

La mise en oeuvre de cet échange signifie qu'au cours de la période 2021-2023, les 6 Boeing 787 restants commandés pour Air France seront transférés à KLM, et les 7 Airbus A350-900 actuellement en commande pour KLM seront transférés à Air France.

Ainsi, Air France exploite aujourd'hui 9 Boeing 787-9 et un avion supplémentaire arrivera en mai 2020, ce qui constituera une flotte de 10 Boeing 787-9 l'année prochaine. En complément, Air France recevra son premier Airbus A350-900 en septembre 2019. Vingt autres appareils sont en commandes fermes auxquels s'ajouteront les 7 A350-900 initialement destinés à KLM, pour un total de 28 appareils.

KLM exploite actuellement 13 Boeing 787-9 et recevra son premier Boeing 787-10 en juin 2019. Cette flotte augmentera pour atteindre un total de 21 Boeing 787 d'ici fin 2020 auxquels s'ajouteront les 6 Boeing 787 initialement destinés à Air France pour un total de 27 appareils.

En parallèle, toutes les options concernant le développement de la flotte d'Air France au sein du groupe Air France-KLM sont actuellement à l'étude, en coordination avec l'ensemble des parties prenantes.

"C'est une première étape importante dans la simplification et l'harmonisation de la flotte du groupe Air France-KLM, qui intervient dans ses deux compagnies aériennes principales" a déclaré Benjamin Smith, Directeur général d'Air France-KLM.

Thème: