Avion électrique : partenariat entre AFI KLM E&M et la FFA


La direction de la maintenance du groupe Air France-KLM fait partie des experts réunis par la Fédération Française Aéronautique (FFA) pour étudier l’utilisation d’avions électriques dans des conditions réelles de vol en aéroclub.


A l’occasion du Salon de l’Aéronautique qui se tient au Bourget du 17 au 23 juin, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et la FFA proposent chaque jour une démonstration en vol du Pipistrel Alpha Electro, un avion léger monomoteur de deux places, tout électrique. Cet événement est l’un des temps forts du projet révolutionnaire mené depuis de nombreuses années par la FFA avec le soutien de ses partenaires dont AFI KLM E&M et le groupe Air France.


Une première

La FFA a acheté cet Alpha Electro au constructeur slovène Pipistrel afin de l’observer en conditions réelles de vol en aéroclub.  Jusqu’alors, cet appareil n’avait été utilisé que dans un cadre expérimental privé.  A la suite d’un processus long et complexe, la FFA a obtenu en mars 2018 les autorisations nécessaires de la DGAC et de l’EASA pour l’utiliser dans le cadre d’une association de formation. L’Alpha Electro a été livré début 2019 au Fab’Lab’ de la FFA à l’aérodrome de Toussus-le-Noble. Il est désormais utilisé pour la formation d’instructeurs fédéraux. Cette première mondiale pourrait mener à l’utilisation d’avions électriques pour la formation initiale des pilotes privés.


Un laboratoire pour l’avenir de la maintenance aéronautique

AFI KLM E&M est fortement impliqué dans ce projet de la FFA qui est en ligne avec les objectifs et les valeurs de son laboratoire d’innovation, le MRO Lab. En plus d’un soutien financier direct au projet, AFI KLM E&M met l’expertise de ses mécaniciens et de ses techniciens au service du Fab’Lab’ de la FFA afin de participer à l’étude de ce nouveau type d’appareils.


Une opportunité pour la formation des professionnels de l’aviation

Cette initiative représente également une opportunité unique pour le centre de formation (CFA) fondé par AFI KLM E&M à Toussus-le-Noble. En effet, dans les mois à venir, l’Alpha Electro pourrait être mis à disposition des instructeurs et des élèves du CFA dans le cadre de leur approche de la maintenance sur des appareils électriques, en particulier sur les batteries.


Energie et mutations sociétales

L’étude de ce type d’avions s’inscrit parmi les efforts menés par toute l’industrie aéronautique afin de limiter l’empreinte environnementale du secteur aérien, notamment en termes d’émissions de gaz à effet de serre et de pollution sonore pour les riverains des aérodromes.