Déchets


Air France-KLM agit pour limiter la production de déchets et augmenter la part des déchets revalorisés et recyclés sur toute sa chaîne d’approvisionnement. Les actions sont fondées le principe des 4R : Repenser, Réduire, Réutiliser et Recycler.

Objectifs 2020

Air France : 100% des déchets non-dangereux et 60% des déchets dangereux recyclés et valorisés
KLM : 100% des déchets recyclés et valorisés

Déchets à bord

Près de 70 % des déchets non-dangereux sont dus à la restauration et aux déchets récupérés à l’issue des vols.
Pour réduire et traiter durablement ces déchets, il est nécessaire d'anticiper leur revalorisation et de les trier efficacement. Une grande partie des articles utilisés pour le service à bord des avions d’Air France est recyclée : cafetières, couverts en métal, plateaux, tiroirs, couvertures, trolleys, casques audio réutilisables... Les objets éco-conçus qui prennent en compte l’ensemble du cycle de vie des produits sont privilégiés. 
Sur tous les vols européens de KLM, les déchets sont triés directement dans les trolleys qui ont été adaptés à la collecte des gobelets. Le verre, les canettes, les couvercles en aluminium et les bouteilles en plastique PET sont également triés et recyclés. 
Conformément à la réglementation européenne, tous les déchets alimentaires produits sur des lignes intercontinentales sont incinérés et servent à produire de l’énergie. 

Pièces aéronautiques et métalliques

Les déchets métalliques aéronautiques sont triés et recyclés. Autant que possible, le principe de « cradle-to-cradle » est appliqué pour réintégrer ces déchets dans un nouveau cycle de production, et ainsi rationaliser et contrôler tous les flux de déchets techniques. 

Une nouvelle vie pour les déchets

Air France et KLM travaillent en partenariat avec les acteurs du secteur aéronautique pour améliorer la prise en compte de l'économie circulaire et identifier les gisements et les filières de recyclage. 
Des actions sont développées pour donner une seconde vie aux déchets. À Air France, les éléments réutilisables, comme le matériel médical, sont récupérés lors du renouvellement des kits de survie de bord. Des gilets de sauvetage périmés ou encore des bâches publicitaires sont utilisés pour fabriquer des trousses et pochettes de voyage. Les uniformes usagés de KLM, ainsi que les anciennes moquettes de la classe Business, ont été transformés en fibres utilisées dans la production de la moquette qui équipe la nouvelle Business class de la compagnie.