Biodiversité


L’impact du transport aérien sur la biodiversité résulte des choix en matière de restauration à bord et des émissions de CO2 qui contribuent au changement climatique. 

Restauration responsable

Air France et KLM servent au total 85 millions de repas et d’encas par an. Compte tenu de la quantité de produits nécessaires à leur élaboration, les choix du groupe peuvent avoir un impact significatif sur la biodiversité.

Air France et KLM privilégient :

  • les produits locaux, de saison et responsables
  • les produits issus de l’agriculture biologique et d’appellation d’origine contrôlée et protégée
  • les produits éco-labellisés

Des partenariats en faveur de la biodiversité

Air France et KLM s'impliquent dans des projets de protection de la nature.

  • Le Programme de conservation des forêts à Madagascar (PHCF), soutenu par Air France depuis 2008 et co-financé par l’Agence Française de Développement et le Fonds Français pour l'Environnement Mondial, participe à l’amélioration des conditions de vie des communautés locales et à la protection de la biodiversité malgache.
  • Dans le cadre de son partenariat avec le WWF Pays-Bas, KLM finance trois programmes de protection de la nature : le Triangle de Corail en Indonésie, le Parc Marin à Bonaire et le programme APRA de reforestation en Amazonie. 

Le programme HOP ! Biodiversité 

Le projet vise à évaluer la biodiversité aéroportuaire, identifier les bonnes pratiques et aller vers une gestion plus naturelle des espaces, tout en respectant les contraintes de l’exploitation aérienne. 

Une première étude a été menée avec quatre aéroports français volontaires, sous le contrôle du comité scientifique de HOP! composé de chercheurs et d’universitaires. Cette dynamique collaborative a été lancée avec les personnels de HOP! et des aéroports partenaires. Elle sera poursuivie avec la volonté d’associer de nouveaux acteurs dans un projet engagé en faveur de la transition écologique.