Air France réalise le premier vol commercial d’un A320 équipé d’un prototype d’échappement innovant


Le 18 juin 2015, un Airbus A320 d’Air France a effectué son premier vol commercial avec un moteur équipé d’un cône d’éjection en composite à matrice céramique (CMC), un nouveau matériau développé par Safran. Léger et résistant, ce matériau supporte des niveaux de température et des environnements extrêmes.

Une expérimentation de 5 000 heures devrait se dérouler jusqu’en 2017, sur des vols commerciaux européens exploités par Air France. Durant cette période, Air France Industries KLM Engineering & Maintenance assurera le suivi en service, en relation étroite avec les filiales de Safran qui ont conçu et intégré la pièce, Herakles et Snecma.
 
Avant sa mise en service sur des vols commerciaux, le prototype d’échappement a subi des tests au sol et sur banc d’essais, réalisé des vols sur un A320 d’essais d’Airbus puis reçu sa certification par l’EASA, l’agence européenne de sécurité aérienne, en avril dernier.

Au travers de cette expérimentation, Air France confirme sa volonté de recourir à des solutions innovantes, qui contribuent à réduire sa consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre qui y sont associées.

Depuis plus de trente ans, Safran développe et commercialise des matériaux composites constitués de fibres et de matrices en carbone ou céramique résistant aux hautes températures, pour applications spatiales, aéronautiques, militaires et industrielles. A fonction égale, ils représentent un gain de masse de 40 % à 50 % par rapport à un alliage conventionnel